Covid19 et MBSR: comment la pleine conscience peut nous soutenir par Olivier De Keyser, instructeur de méditation de pleine conscience

par | Avr 15, 2021

Le confinement qui s’éternise et la peur d’attraper la maladie ou de la transmettre à quelqu’un pèsent sur notre quotidien. La pleine conscience peut nous aider à atténuer ce surcroît de stress.

Face à l’inconfort et à l’incertitude que nous ressentons face à cette pandémie qui s’éternise, la pleine conscience peut nous aider à mieux vivre le confinement, comme le souligne un récent article publié par la Faculté de médecine de l’Université de Yale, qui propose en outre quelques pratiques de pleine conscience à intégrer dans notre quotidien. Comme son nom l’indique, la MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) vise en effet à atténuer notre stress grâce à la pleine conscience. Concrètement, que pouvons-nous faire?

Des émotions difficiles

C’est un fait, la pandémie suscite chez beaucoup d’entre nous des ressentis douloureux:

  • La peur et l’angoisse générées par le contexte économique difficile, les inquiétudes pour notre santé et celle de nos proches, et les incertitudes liées à la situation
  • La frustration, car nos habitudes sont bouleversées ou contrariées et il ne nous est plus possible de satisfaire nos besoins de détente: vacances, restaurant, cinéma ou théâtre, soirées entre amis, entre autres, nous sont interdits. S’y ajoute l’impatience face à une crise qui s’éternise.
  • L’ennui résultant de la monotonie d’un quotidien confiné.
  • La tristesse, voire la dépression, à cause de la perte de notre job, de la disparition d’un être cher, de la difficulté de nous connecter aux autres…

Face à une crise qui s’éternise, nous éprouvons des difficultés croissantes à faire face aux émotions difficiles qui sapent notre moral.

Accueillir et accepter nos émotions

Comme le faisait remarquer récemment le psychiatre et auteur Christophe André, “les pensées ne nous demandent pas notre avis, et arrivent d’elles-mêmes à notre conscience”. Nous ne pouvons pas les arrêter. Mais nous avons un choix : celui de la manière dont nous allons les vivre.

Pratiquer la pleine conscience nous permet d’accueillir émotions difficiles et pensées négatives, et de leur donner une place en nous, sans pour autant les autoriser à nous contrôler. Comment? En acceptant leur présence, tout simplement. Mais en refusant aussi de les suivre et de ruminer. Pour cela, nous pouvons par exemple revenir à notre respiration, ou à ce que nous étions en train de faire.

Changer notre regard

Nous pouvons aussi prendre un peu de recul et changer notre point de vue et identifier les opportunités de transformer des événements négatifs en opportunités. Voici un petit exemple tiré de mon propre vécu.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai été très affecté par la situation. J’ai, notamment, été empêché de pratiquer comme instructeur de pleine conscience et été confronté à l’impossibilité de partir à l’étranger. Moi qui adore prendre un break pour me ressourcer, j’ai vu mon dernier voyage annulé. Au début, je me suis laissé envahir par la frustration. Puis, j’ai tenté de prendre du recul. Peu à peu, j’ai pu voir le positif de la situation: je n’ai pas perdu d’argent, car je peux postposer mon voyage; je peux profiter de ce “congé à la maison” pour ralentir le rythme; je peux travailler pour mes clients sans être dans l’urgence et la précipitation et en même temps m’offrir une retraite et des sorties dans les Ardennes. Et surtout, j’ai profité de ce ralentissement de mon rythme pour installer une habitude qui me tenait à cœur: me lever pour commencer ma journée par une séance de méditation. Cette habitude me permet de me recentrer chaque matin afin d’aborder la journée avec joie et une plus grande ouverture d’esprit.

Cultiver notre résilience

Ces nouvelles habitudes m’ont permis de renforcer ma résilience, et de disposer en moi d’une base solide, chaleureuse et accueillante. J’ai pu ainsi accueillir plus facilement l’anxiété et le doute quand ils ont pointé le nez. Même si ce n’est pas toujours évident, ce changement d’attitude est à notre portée à tous. Nous pouvons nous en rapprocher moment après moment, avec patience et bienveillance. C’est ce que je vous souhaite du fond du cœur.

Cet article, comme les autres articles publiés sur ce blog, a pour objectif de vous informer sur le fonctionnement ou les bénéfices de la pleine conscience. N’hésitez pas à les parcourir pour en apprendre plus. Toutefois, en matière de pleine conscience, l’expérience est la meilleure porte vers la connaissance. C’est pourquoi je propose régulièrement de petites séances d’informations émaillées d’exercices pratiques. Vous trouverez ici le calendrier des prochaines séances. Au plaisir de vous y rencontrer et d’échanger avec vous.

Pour rentrer en contact avec moi, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.
Olivier De Keyser

 

 

Share This